Inodore et incolore, la pierre d’alun s’utilise comme un déodorant. On la mouille puis on la passe sous les bras. Elle est efficace contre les odeurs, la transpiration et ne laisse pas de taches sur les vêtements.

Il en existe trois variétés : la pierre d’alun naturelle, la pierre d’alun naturelle reconstituée et la pierre d’alun synthétique.

  • La pierre d’alun naturelle : elle est extraite de l’alunite, et composée de ” potassium d’alun “. Elle présente un aspect translucide avec des nervures à l’intérieur.
  • La pierre d’alun reconstituée par réactions chimiques n’a pas le même aspect : elle est opaque, et les produits en vente ont tous la même forme.
  • La pierre d’alun synthétique est composée d'”ammonium d’alun ” qui provient de l’industrie du nylon. Elle est bon marché et souvent fabriquée en Asie. Elle est opaque.

Les pierres d’alun de synthèse sont les causes de la méfiance envers l’alun qui est pour celle -ci justifiée. D’ailleurs elle est interdite par le label COSMOS Cosmébio ou Ecocert (label qui garantit une qualité Biologique en cosmétique).

Selon les fabricants, l’aluminium présent dans les galets de pierre d’alun naturelle se transforme sur la peau en oxydes d’aluminium stables et peu solubles. Ils estiment que ces molécules de poids moléculaire important ne peuvent pas pénétrer à travers la peau. Elles seraient éliminées par rinçage à l’eau ou par la transpiration.

Le label COSMOS Cosmébio ou Ecocert l’autorisent. Certains fabricants indiquent aussi que les caractéristiques de l’alun naturel (charge ionique négative, structure moléculaire) empêchent la peau de l’absorber. 

D’un point de vue préventif et pour une question de qualité , il est donc préférable de n’utiliser que la pierre d’alun naturelle.